lundi 26 février 2018

LA CHENILLE DE TOM

P1000215

Posté par annaick56 à 16:55 - - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 17 février 2012

VICTOR LE LOUP ET CAPUCINE LA CHENILLE

VICTOR LE LOUP ET CAPUCINE LA CHENILLE

 

- Yahouuuuuu

Victor est de bonne humeur ce matin, il fait chaud, il n’est pourtant que 8 h 00 du matin, mais déjà l’air est tiède. Heureusement à l’abri des feuilles des arbres, les animaux de la forêt sont protégés des rayons néfastes du soleil.

C’est donc en sifflotant comme à son habitude, que le bon loup quitte sa maisonnette pour une petite ballade. Victor tout le monde le sait, veille au calme et à la sérénité de la forêt et de ses habitants. Il y a bien longtemps que les grands méchants loups n’existent plus et ont laissés place à des toutous bien élevés.

Ce matin, Victor à décidé de suivre le court d’eau qui serpente tranquille au centre de la forêt. Ce petit court d’eau qui se termine par un petit étang avec une jolie cascade que Monsieur Picotin avait rempli de mousse bleue quelque temps auparavant. Mais ceci est une autre aventure. Ce matin Victor ne pense plus à Picotin mais à la douceur de cette matinée. Tout est calme, le loup marche depuis un bon moment, quand son estomac lui quémande nourriture.

- Hé hé j’ai tout prévu se dit Victor

le loup avait en effet préparé une bonne ration de carottes râpées que Monsieur Lapinous lui avait préparé la veille, ainsi que 2 œufs durs que Madame Codec la Poule avait pondu le matin même. Pour le dessert, Mademoiselle Volovent avait cueilli au passage quelques cerises bien rouges et juteuses. Un vrai régal donc.

- voici le bon endroit pour déguster ce petit festin. Un tapis de mousse bien moelleux, un saule pleureur pour m’adosser et me protéger du soleil, le court d’eau pour m’abreuver, ha ha que la vie est belle.

Le loup s’installe donc et, à peine est-il assis qu’il entend une toute petite voix. A peine audible. Au secours, au secours, je vais me noyer, à l’aideeeeee……

Aussitôt Victor s’élance en direction de la petite voix. Cela vient de la rivière. Il aperçoit accroché à une pomme qui flotte péniblement, une toute petite chenille verte. Victor à peur pour elle en effet car à cet endroit le courant est assez fort puisque l’endroit est tout proche de la cascade. S’il n’agit pas très vite, la chenille va en effet se noyer et cela Victor ne se le pardonnerait jamais !

Il trouve une rondin de bois assez large pour se mettre à califourchon dessus, il hôte sa cape, coince un bout sous une fesse et tient l’autre fermement pour que la bise fasse gonfler la toile. Cela lui servira de voile pour aller plus vite. La chenille est agrippée à la queue de la pomme mais elle semble à bout de force.

- Yahouuuuu j’arrive crie Victor
-
il file si vite grâce à la voile improvisée qu’il à presque failli râter le sauvetage de Capucine, la chenille. Mais non ! Victor d’un geste assuré la saisi fermement au passage et la pose dans un petit creux du tronc d’arbre.
Nos deux amis rejoignent la rive tranquillement et Capucine peut enfin embrasser son sauveur.
Capucine raconte comment l’accident est arrivé :

- j’étais en train de déguster cette délicieuse pomme quand une bourrasque de vent à fait trembler la branche et la pomme s’est décrochée de l’arbre. Se trouvant malheureusement au dessus de la rivière, j’ai attérri au milieu de l’eau ne sachant même pas nager. Heureusement que tu étais là, Victor, tu es assurément indispensable à la population de cette forêt. Je ne pensais pas qu’un loup puisse un jour me sauver la vie. Merci donc Victor, je ne manquerai pas de te rendre la vie plus facile si je le peux.

Victor heureux, invite Capucine à déguster son modeste mais non moins délicieux déjeuner pour se remettre de ses émotions.

Une petite sieste après ce bon repas et le soir venu, nos amis se quittent heureux. Il est temps d’aller se reposer. Demain, une nouvelle journée pleine d’imprévus attend Victor !

Annaïck

Posté par annaick56 à 15:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,