vendredi 17 février 2012

HENRIETTE FAIT LA TETE

HENRIETTE FAIT LA TETE

Aujourd’hui la petite sorcière est triste. Un peu en colère il faut bien l’avouer.
Pourquoi ? ha ça, mystère !
Henriette n’en fait qu’à sa tête…

Elle a troqué sa bicyclette jaune contre un trottinette rouge. Evidemment cela ne lui va pas du tout au teint, du coup son humeur est massacrante…
Les fleurs dans le vase sont fanées, et perdent tristement leurs pétales un a un sur la table. Sur la nappe, une grosse tache de café, gît en plein centre. La petite toile d’araignée dans le grenier s’en est allée, sa propriétaire aussi.
Quand Henriette est en colère, c’est de sa baguette qu’elle montre son mécontentement…
Pour éviter que ses amis la retrouve chez elle pour faire la fête, hop, un coup de baguette magique supprime toutes les cheminées des maisons, pour que personne ne reçoive les invitations cette semaine à la fête de la sorcière.

Ce matin, le soleil tiède à envahi la clairière ou se trouve la petite maison de la sorcière. Cela ne lui plaît pas du tout !
« Du soleil ? Alors que je suis en colère ? »
allez, hop, une formule étrange : « du soleil, y’en a plus. Du fracas, de la pluie, des nuages gris en veux-tu en voilà ! »
quelques secondes plus tard, il se met à pleuvoir au dessus de tout le village. Henriette est très fière d’elle, elle retrouve le sourire.
Ce qui la fait sourire, c’est qu’il pleut avec grand fracas, partout, sauf….. au dessus de chez elle.

Les habitants du village, ne se font pas attendre ! Tout le monde arrive en courant abrité sous des parapluies de misère, tous tordus par les bourrasques de vent, la grêle et les éclairs. Les bottes s’enfoncent dans la boue, certains glissent, tombent, se relèvent, et retombent encore !
Ha ! ha ! ha ! La belle rigolade pour Henriette.
Quand ils arrivent tous, près de la petite maison, il fait soleil ! Ils ont bien vite compris que Henriette avait un problème, et que leur amie avait besoin de soutien, d’aide, d’un petit coup de pouce pour résoudre son tracas.

« Que se passe-t-il Henriette ? »
« Allez-vous-en, laissez-moi seule, je ne suis plus votre amie ! » Répond-elle en fronçant les sourcils.
« ha, mais Henriette, tu es notre amie, tu peux tout nous dire, nous voulons t’aider parce que nous t’aimons »
« Ha oui ? Vous m’aimez ? Je ne suis qu’une sorcière avec une vilaine verrue sur le bout du nez ! » continue Henriette avec des larmes pleins les yeux
« ha Henriette, tu serais la plus jolie des sorcières, si d’un coup de baguette, tu ôtes cette vilaine verrues, pour y placer à la place un petit grain de beauté »
« ha ? » « Comment ne pas y avoir pensé avant ? »

Aussitôt dit, aussitôt fait : la baguette, et la bonne formule : « abraverrudisparu, cadabrajoligrainapparaitra »

Belle, Henriette est belle, c’est assurément la plus jolie des sorcières. Elle embrasse ses amis venus pour l’aider, et se rend compte qu’il pleut toujours. La sorcière qui n’aime pas la pluie plus que les autres, se décide très rapidement à rétablir le soleil dans toute la région.
Le soleil, revenu, les oiseaux se mettent à siffler joyeusement, le balai dans la maison se met à l’ouvrage, l’araignée tisse une nouvelle toile dans le grenier de Henriette.
Les villageois, sont si heureux de retrouver leur bonne sorcière, que tous décident à l’unisson, de faire une grande fête en son honneur !
Pour l’occasion, ils inventent une petite chanson qu’il reprennent tous en cœur :

Henriette adore faire la fête,
Elle trouve cela très chouette,
Du coup, elle ne fait plus la tête
Et à tous ses amis, fait des risettes !

FIN

Annaïck

Posté par annaick56 à 16:54 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,