lundi 27 février 2012

C'est l'Automne de Paolo, Justine et Jules septembre 2007

DSCN0084

Posté par annaick56 à 16:35 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 17 février 2012

L'arbre de Noël

L’arbre de Noël

C’est dans une forêt immense où trônent les plus beaux sapins qu’il soit, que commence mon histoire !
Chaque année, des hommes armés de tronçonneuses et de haches, arrivent par dizaines couper un grand nombre d’arbres qui serviront à décorer les maisons pour Noël.
Chaque année, ils s’en retournent, ne laissant derrière eux, que les sapins les moins jolis : les tordus, les trop petits, les gros, les minces, ceux qui ont perdu leurs épines etc.…
Chaque année, un sapin, ni trop moche, ni très joli reste sur place attendre son tour qui jamais ne vient…. Cela fait plusieurs Noël qui passent, et rien ne se passe, personne ne veut de lui. Aujourd’hui, il est devenu très fort, et presque aussi haut qu’une maison ! Je pense même qu’il doit toucher les nuages ! La nuit, quand le ciel est clair, j’ai l’impression que les étoiles sont pendues à ses branches immenses et majestueuses….
Il est assurément le plus joli de toute la forêt. Seulement voilà : il est devenu trop grand pour entrer dans une maison alors personne ne veut plus de lui.
Il n’est pas triste de sa situation, mais il aurait tant voulu regarder et écouter les enfants jouer et chanter en dansant autour de lui ! il aurait tant aimé s’habiller de mille lumières, de guirlandes douces et chaudes ! il aurait adoré écouter le cliquetis des boules multicolores qui s’entrechoquent au gré du vent !
Tans pis, il attendra encore une année, il grandira encore un peu plus sans doute…
Un jour pourtant, un jour avant Noël, une fillette qui admire la forêt, se trouve nez à nez avec un tronc presque aussi large que haut. Elle en reste scotchée sur place. Lisa (c’est ainsi qu’elle se prénomme) lève la tête. Le spectacle qui s’offre à elle est incroyable : le sapin arbore des branches gigantesques, bien droites. Lisa commence à grimper. C’est facile, car les branches forment presque un escalier, il n’y a qu’à grimper prudemment pour ne pas tomber et le tour est joué !
Lisa grimpe, grimpe, encore et encore, branche après branche, jusqu’à ce qu’elle atteint le somment du bel arbre.
Elle a la tête dans les nuages, et le soleil à cette hauteur est chaud et brillant. Quel spectacle, d’ici elle domine toute la vallée, elle devine même sa maison et son grand jardin qui l’entoure !
Vite, elle redescend pour annoncer à papa et maman qu’elle a enfin trouvé le sapin le plus beau de la terre entière et que c’est celui là qu’elle veut pour Noël cette année et les années suivantes…..
Quand papa, voit le sapin géant, il décide de ne pas le couper, mais plutôt de l’arracher précautionneusement afin de le replanter dans le jardin. Aussitôt dit, aussitôt fait et voici enfin le beau sapin dans le jardin de Lisa.
Il faut à Lisa, beaucoup de patience afin de parer le sapin de mille couleurs, de boules, de guirlandes. Elle y passe toute une journée, et encore une journée supplémentaire avant de terminer son chef-d’œuvre. Quand c’est terminé, elle branche la guirlande lumineuse et recule une peu pour voir ce que cela donne : c’est vraiment fantastique, merveilleux, le sapin est le plus joli de la terre entière c’est certain.
Le soir, Lisa décide de grimper dans l’arbre pour voir ce qui se passe « tout là-haut ».
Elle dépasse les nuages, le cliquetis des boules la rassure, et les guirlandes la réchauffent.
La voici tout en haut : le spectacle est divin. Il y a des étoiles filantes, et en plus, il se met à neiger. C’est merveilleux. Il est bien difficile à Lisa de se décider à redescendre, mais il est très tard et elle a grand sommeil.
Le lendemain, le sapin est tout blanc, la neige recouvre tout le paysage, il n’y a que quelques traces de pattes de lapins….
Les enfants de tout le village accourent pour admirer le sapin de Noël de Lisa.
Ils se mettent à faire une bagarre de boules de neige, puis, ils font une ronde autour du sapin et chantent de jolis chants de Noël. Quelle ambiance !
Noël est très proche, les enfants le sentent bien et redoublent leur chants et leurs cris de joie.
Le Père Noël, ne peux pas rater sa maison, ni le village d’ailleurs, car il est éclairé de loin par les guirlandes du sapin de Lisa.
Tout le monde est heureux, le sapin trône de sa fière allure au beau milieu du jardin.
Je pense que chaque année il sera toujours là, rassurant, et ce, durant de nombreux Noël.

FIN

Annaïck

Posté par annaick56 à 16:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le bel arbre rouge

Le bel arbre rouge

Ce n’est pas un arbre comme les autres, vous le verrez bientôt. Il est grand, fin, a de belles feuilles fines et dentelées et un tronc merveilleusement rouge. Comme de l’acajou, ce bois précieux que tout le monde recherche…
Lui, ne sait pas très bien qui il est. Il s’en moque car tout ce qu’il veut, lui, c’est chanter. Enfin chanter ce n’est pas tout à fait le mot, je dirais plutôt siffler. Comme fait le vent dans les feuilles de ses branches.
Mais il ne siffle pas n’importe quand. C’est qu’il est très malin le bel arbre rouge. Il attend que quelqu’un passe près de lui, et il se met à siffler un air entraînant si la personne marche vite ou encore un air triste si la dame semble ailleurs, un air gai pour des enfants qui s’amusent autour de lui, il siffle ce que vous voulez finalement, il le voit dans les yeux des passants et il se met à vibrer.
On le voit même à ses feuilles qui tremblent de bonheur.
Je crois qu’il aime bien rendre les gens heureux.
D’ailleurs tous ceux qui passent par là, cherchent bien d’où vient cette jolie musique, mais personne n’ose croire qu’un arbre est capable de faire ce genre de chose.
Vous y croyez vous ? moi oui, mais chut ! il faut juste écouter !
Un jour, un homme passe, la tête penchée vers le sol. Il semble tracassé, pas triste, juste occupé dans ses pensées.
Le bel arbre rouge se met à siffler. L’homme s’arrête net. L’arbre continue sa jolie mélodie d’une voix fine, comme un rossignol. Plus il siffle et moins il a envie de s’arrêter de jouer. L’homme lui sourie. Mais ! comment peut-on sourire à un arbre ?
Il a enfin trouvé son bonheur ce monsieur. Il court chez lui et revient avec une scie et une hâche. il coupe le bel arbre rouge délicatement, sans lui faire mal surtout.
Non, ne soyez pas triste, vous allez voir, la suite est très jolie.
C’est un monsieur très gentil, vous savez. Il aime beaucoup la nature et tout ce qui l’entoure.
Il rentre chez lui, avec le tronc de l’arbre rouge, qui siffle toujours, on dirait même qu’il est plus heureux qu’avant.
Peut-être a-t-il compris ce qui l’attend !
L’homme se met à tailler dans la chair rouge, il coupe, il taille, il lisse, il caresse le bois comme il caresse la joue d’un enfant. C’est qu’il l’aime son bois rouge. Il le cajole, il lui donne une jolie forme, le lisse encore, encore, jusqu’à ce qu’il soit doux comme la peau d’une pêche. On dirait un instrument de musique ! c’est joli mais pas encore terminé. L’homme travaille sans relâche, il oublie même de manger et de dormir.
Enfin, il semble content de lui. Il vernit le bel instrument rouge, qui siffle toujours gaiement. Il brille de mille feux désormais. C’est la plus belle chose au monde qu’a vu cet homme. Il est tellement heureux qu’une larme de bonheur coule sur sa joue.
Il met des cordes à l’instrument, prend son archer et se met à jouer. Oh ! c’est étrange, on entend plus le sifflement !
Mais c’est normal, il ne faut pas s’inquiéter, il est toujours là, le bel arbre rouge, simplement, il a trouvé un ami, un monsieur bien gentil, qui l’aime et qui chaque jour l’emmène et le fait jouer de la musique devant des centaines de personnes qui s’émerveillent devoir un si beau violon et d’entendre si bien jouer pour eux.
L’arbre et le monsieur sont heureux à jamais. Et vous savez quoi ? je suis retournée dans le parc où se trouvait le bel arbre rouge. Ce que j’y ai vu m’a transformée de joie. Sur le bout de tronc resté en terre, et bien, il y a de petites branches qui grandissent et grandissent chaque jour.
L’arbre est toujours là. Il a sifflé pour moi vous savez.
Il faut attendre qu’il grandisse et nous verrons bien si le monsieur reviendra pour en faire un autre instrument qui rend les gens heureux.
En attendant, écoutez bien dans la forêt et peut-être entendrez-vous un arbre siffleur vous aussi ?

FIN

Annaïck

Posté par annaick56 à 16:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,