jeudi 7 septembre 2017

UN PETIT CANARD AU BORD DE L'EAU

DSC_0156

Posté par annaick56 à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


IL COURT TOUJOURS (A Yann et Pat)

Il gravit les montagnes

Jusqu'à en perdre le souffle

il veut échapper à ce bagne

Mais il court toujours

Au delà des vallées

Le souffle est régulier, toujours il court

Il rêve parfois d'abandonner Près de sa belle enfin se coucher

Mais il court toujours

Et se mêt à rêver

A demain quand il va l'embrasser

Sa peau est si douce, il veut lui faire l'amour

Mais il court toujours

Les chemins caillouteux

Ne lui laissent aucun répis

Il en a plein le dos

Mais il court, le valeureux

Quand parfois il s'endort

Sur le chemin bordé de boutons d'or

Un élégant bovin affamé

Le fait fuir, matador apeuré

Pas de repos en ces lieux isolés

Il grimpe, s'agrippe, il a mal aux pieds

Mais il court toujours

En espérant un jour arriver

Il court toujours

Et gravit les cols escarpés

Lorsque enfin il passe l'arrivée

Il jure de ne jamais recommencer

Mais quand il s'est reposé

Il n'aspire qu'à continuer

Il court toujours

Il court

Posté par annaick56 à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 28 juillet 2017

ENFOIRES

C'est l'histoire d'un enfoiré

Qui ne se prenait pas au sérieux

Il faisait rigoler

Même les gens malheureux

 

Un jour, il a crié

Il a crié si fort, il a hurlé

Nous sommes tous des enfoirés !

Allons-nous les laisser creuver ?

Ils ont faim, froid, ils sont si fatigués

ils n'ont aucun toit pour se réchauffer

Nous sommes tous des enfoirés !

 

Crier ne lui suffit pas

Il met alors le branle-bas

Il casse les cadenas

De tous les enfoirés d'ici bas

Et nous somme de vider nos débarras

 

Se met alors en route une machine

Il réussit à créer une cantine

pour la pauvreté citadine

La misère ne sera plus jamais orpheline

 

Il fait appel à ses amis, tous des enfoirés

Des chanteurs, des acteurs, tous bien inspirés

Pour quelques sous ils vont chanter, danser

Ne rien garder tout redistribuer

A ceux qui crèvent dans la rue, les désoeuvrés

 

Nous sommes tous des enfoirés

Que cela ne nous empêche pas d'aimer

Et de tout donner

Amen !

Posté par annaick56 à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 13 juillet 2017

SALE CRABE (à Sabine)

Hors de ma vue

Sale Crabe

Tu détruits tout sur ton passage

Tout en douceur, sans arbitrage

Sans distinction, tu me mets à nu

Sale crabe

 

Tu me grignotte sournoisement

Sale crabe

Lentement, méthodiquement

Tu as tout ton temps

Tu veux me manger, absolument

Sale crabe

 

Mais ! Je suis plus forte que toi

Sale crabe

Mon corps te dictera sa loi

Bientôt c'est toi qui aura froid

Toi aussi tu connaîtras l'effroi

Sale crabe

 

Jamais tu ne m'auras

Sale crabe

Sache-le une bonne fois

Mon corps est à moi !

Je te renvoie, fiche le camps

Sale crabe

 

Tu es seul en moi

Sale crabe

J'ai des millions d'amis auprès de moi

Qui te combattrons, hors la loi

Tu ne gagneras pas ce tournois

Sale crabe

Chacun chez soi !

Posté par annaick56 à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LES YEUX DE YACINE

Dans les yeux de Yacine

L'Afrique se dessine

Sous la chaleur assassine

Du soleil aux lueurs mutines

 

Le baobab majestueux

Offre une fraîcheur à l'aventureux

De la savane broussailleuse

Ici l'eau est rare et précieuse

 

la terre rouge comme le feu

Recouvre tout d'un linceul poussiéreux

Et semble dire "attention aux yeux"

Je saurai vous rendre malheureux

 

Mais dans les yeux de Yacine

Aucune humeur chagrine

Une petite lueur coquine

Un clin d'oeil à misère sa voisine

Posté par annaick56 à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mercredi 12 juillet 2017

APPARITION

Un après-midi ensoleillé il est apparu

Situation un peu incongrue

Il est accompagné d'une cinconnue

La scène paraît ambigüe

 

Ses grands yeux bleus azurs

Invitent à l'aventure

Otant sans attendre sa douce armure

Elle s'offre à lui sans plus de censure

 

Il est beau le prince charmant

Devenu ensuite son amant

La belle se pâme à son bras fièrement

Lui parlant d'amour en quelques chuchotements

 

Il doit alors abandonner ses conquêtes

Offrant tout son amour à la princesse secrète

Piqué en plein coeur d'une fléchette

Ne se lassant de cet intime tête à tête

 

Il est fièr le beau prince amoureux

Cela le rend parfois fiévreux

Tant la belle le rend heureux

L'invitant à se blottir en son sein chaleureux

 

Belle apparition un après-midi ensoleillé

Ils s'aiment en toute simplicité

Telle est donc la destinée

De ces amoureux à jamais enlacés

Posté par annaick56 à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LE CYGNE

Le cygne majestueux veille

Il est le gardien de ces lieux

L'étang se délecte de ce touché duveteux

A l'aube qui s'éveille

 

L'onde s'arrondie, reflète au soleil

L'ombre de cet ange bienheureux

Glisse sur l'eau d'un air sérémonieux

Il dresse son long cou, tend l'oreille

 

Au loin, le croassement d'une corneille

L'éveille au souvenir douloureux

Qu'hier ils étaient deux

Que ce matin, sa belle jamais ne s'éveille

 

Alors, le cygne se dresse

A croire qu'il rentrera glorieux

De sa ballade sur l'étang silencieux

Mais déjà se couche le soleil

 

Le cygne majestueux perd de sa merveile

Déploie ses ailes et d'un geste douloureux

Prend son envol vers d'autres lieux

Ou peut-être sa belle déjà s'éveille

Posté par annaick56 à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 11 juillet 2017

Le retraité (à Maurice)

Et voici que sonne l'heure des 60 ans du retraité

Tant d'années elle aura été souhaitée

Toute une carrière à brancher l'électricité

A Riantec... une petite estafette...en 70... est née une amitié

 

Qu'ils sont bons les escargots après la pluie...

Enfins... ils sont bien meilleurs farcis

Après avoir dégusté le désaltérant pastis

Celui qui ne se boit qu'entre amis

 

L'après-midi, un p'tit tour du coté de la rivièrer chantante

Encore qu'ele ne chante pas Amala la Portugaise ravissante

Dommage !

Du lit de la rivière, naissent saumons et truites odorantes

Qui ne manqueront pas de finir au bout de l'hameçon, frétillants

 

Arrive le week-end, la visite de "ses petits"

Clémebnt, Maxime, et le tout petit,

Ces trois là, en vérité sont de vrais trésors, je vous le dis

Ensembles, ils s'amusent, se jouent de tout, ainsi va la vie avec papi

 

Quand vient le soir, que la nuit tombe, Maurice fatigué

S'installe dans son moelleux canapé

Avec un peu de chance un western ce soir va passer à la télé

Vite... écriteau "ne pas déranger"

 

Et voici que sonne les 60 ans du retraité

Passe le temps dans son petit potager

Où poussent les courgettes cultivées

Qu'il sert fièrement à la table de ses amis invités !

 

Posté par annaick56 à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 29 juin 2017

Math supp (à Milou)

En math sup., il y a ma maîtresse

elle sent bon la colle, la peinture et le vernis

ses sourires  remplis de gentillesse

Sont égaux du matin, à la fin de l'apprès-midi

 

elle sait tout ma maîtresse !

Elle m'apprend à faire des arrondis

Je sais compter à toute vitesse

Le nombre de cerises sur le clafoutis

 

Quand vient l'heure du déjeuner

Il faut tout manger

pour ensuite la retrouver

Et apprendre encore, sans me lasser

 

En math sup., ma maîtresse

Me raconte des histoires toutes mimies

Je lui chante les chansons qu'elle m'a appris

En faisant les gestes, c'est une belle prouesse !

 

Elle va me quitter ma maîtresse

Ne plus apprendre aux petits, c'est fini

Je ne suis pas triste, je la quitte aussi

Je vais à la grande école, c'est grace à elle

 

Mais quand même, je lui fais la promesse

De ne pas oublier tout ce qu'elle m'a appris

Beaucoup d'innocence et un peu de sagesse

Qu'elle a en moi patiemment bâti

 

En math sup., il y avait ma maîtresse

Elle sentait bon la colle, la peinture et le vernis

...

 

Posté par annaick56 à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Groix

Ce matin, mon bateau quitte le port

Nous emmène vers "le gros cailloux"

La mer est calme, tout est serein à bord

La traversée n'est pas longue, l'air est doux

 

Nous contournons par les falaises abruptes

Là où les goélands sont rois

Veillants jalousement qu'aucun oisillon ne chute

Attention aux becs puissants toujours aux abois !

 

Bientôt la pointe des chats nous accueille

Il nous faut jeter l'ancre pour ne as dériver

Plonger, scruter le fond, à la recherche d'araignées

Mais attention que le courant ne nous jette sur les écueils

 

la pêche est bonne, allons nous reposer

un peu plus loin, une plage des touristes désertée

Sa falaise inospitalière les aura découragé

la belle abandonnée nous accueille de son goémon habillée

 

Déjà le soleil se cache, il se fait tard

Il nous faut rentrer au port avant la nuit

Un peu triste de quitter l'ôle, nous ne sommes pas bavards

Nous reviendrons samedi, c'est promis

Posté par annaick56 à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,